Une belle famille formidable

dimanche 18 novembre 2007

Tout d’abord laissez moi me présenter, Fabien, jeune prof d’EPS de 24 ans officiant en région parisienne, je suis plutôt très grand : 1m94 bien bâti car nageur de formation, blond, les yeux très verts et ma fois sans me vanter je plais aux filles. Je vis avec ma copine florence dans un appartement de la banlieue proche de paris, elle a 22 ans et belle comme le jour, blonde, des yeux très bleus, 1m74 57 kg, des seins pas monstrueux mais jolis, des fesses très appétissantes mais surtout un visage d’ange.

Florence aime assez le sexe de manière générale. Pas de trucs très extravagants mais elle aime me sucer elle aime la sodomie aussi et on fait ça assez souvent et un peu n’importe où. Son problème c’est qu’elle ne dit rien lorsque l’on fait l’amour, elle ferme les yeux et halète de manière imperceptible. Parfois j’aimerais un peu plus, un peu plus de cris, un peu plus d’action. Et bien figurez vous que le début de ces grandes vacances a été plus que palpitant. Florence a une soeur: Charline, 20 ans, ressemblant beaucoup a sa soeur, rousse avec aussi de très beaux yeux bleus, plus petite, mais surtout une paire de seins remarquable : du 95d. J’avoue m’être branlé souvent en pensant à elle, mais jamais je n’en ai touché un mot à florence. Florence à aussi un frère, Quentin 14 ans, vous verrez par la suite que cela à son importance.

Mon histoire commence au début de ces vacances d’été 2005 dans le sud de la France près d’Aix-En-Provence. La famille de Florence vit là-bas dans une jolie propriété au milieu des pins avec une piscine. Nous devions donc passer deux semaines dans cette maison avec son frère et sa soeur uniquement, ses parents étant partis dans leur résidence secondaire près de Menton. Je ne savais pas encore que ces 15 jours allaient être les plus excitants de toute ma vie. Pour garder un peu d’intimité, florence et moi dormons dans un petit chalet à quelques dizaines de mètres de la maison près de la piscine. Quentin et Charline quand a eux dorment dans leur chambre à l’intérieur de la maison.

10h du matin, Samedi, le premier jour, je me réveille le premier et plutôt en forme ma fois, mon sexe est en pleine érection, précisons d’ailleurs, et ceci est la stricte vérité, que j’ai un sexe assez impressionnant : 21 cm, proportionnel à ma taille finalement. Florence porte une petite chemise de nuit en satin rouge et rien dessous, je commence à frotter mon sexe sur ses fesses pour la réveiller doucement. Je malaxe ses seins, elle commence a ronchonner (elle n’est pas trop du matin pour ces choses la) : « Ca va fab tu me laisse souffler un peu ...! », mais j’étais trop excité et je continue, je commence a lui caresser la vulve, mais ça n’a pas été franchement de son goût, elle se lève en colère en disant « t’es vraiment qu’un obsédé, je vais me baigner moi j’ai chaud, bonne branlette ». Assez désappointé je la regarde partir, frustré, je me lève, nu, et me dirige vers la petite fenêtre du chalet qui donne sur la piscine et je vois que la chance ne m’a pas abandonné. Charline est déjà au bord de la piscine avec un bikini très excitant, rouge, échancré à souhait et un haut très très petit. Debout derrière ma fenêtre, à l’abri des regards je prend mon sexe en main et commence à me branler sur cette opulente poitrine en m’imaginant en train de la lécher. mmmmm, après deux petites minutes je pars dans une belle éjaculation dans un mouchoir soigneusement préparé. Génial ! La journée peut commencer. J’attends que ma trique retombe et je sors me baigner à mon tour. « Bonjour Charline, ça va », dis je en lorgnant sur son joli petit cul, elle me rendit mon sourire en répondant : « bien merci »

2 ou 3 jours comme ça à profiter de la piscine, à défoncer florence et à me branler en regardant Charline se baigner, les vacances commençaient bien.
Mercredi il fait orage depuis le matin, il pleut des cordes, pas grand chose a faire, les filles sont parties se balader je passe des coups de fils dans le chalet et puis je décide d’aller voir ce que fait Quentin pour faire une partie de console avec lui, je rentre dans la maison sans bruit pour essayer de lui faire peur, je m’approche du salon et je commence à entendre des gémissements et des murmures, je m’approches tout doucement et vois, arrivant par le coté du canapé, l’ami Quentin nu comme un ver affalé sur le canapé en train de se palucher comme un fou. En me voyant il panique et arrête la cassette qu’il était en train de regarder. Il me dit en bégayant « mais je croyais que tu étais parti avec les filles », « et ben non comme tu vois » lui dis je en souriant. C’est marrant, je n’ai jamais été attiré par les hommes et pourtant le voir se branler m’avais un peu excité. « C’est pas grave Quentin on a tous fais ça mon vieux, fait voir ce que tu regarde, il y a des actrices connues au moins ? ». J’ai vu alors une lueur de panique dans ses yeux « non, non, c’était rien », « allez fais voir Quentin » dis je en m’approchant du magnéto. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant qu’il s’agissait en fait d’une vidéo de ses deux soeurs en train de se baigner dans la piscine, peut-être même le même matin où je me suis branlé sur Charline. Je le regarde : « ah bravo : tes soeurs t’excitent alors ? », il baisse la tête, rouge de honte « ben, oui un peu. Tu vas pas le dire hein ? ». Je trouvais cette situation géniale et excitante « ah ça dépend de toi il va falloir m’obéir alors monsieur le cameraman, mais rassure toi c’est normal qu’elles t’excitent elles sont bandantes toutes les deux », « que veux tu que je fasse ? » me demanda t il, « tu va commencer par me faire voire la fin de ton film petit pervers », ce qu il fit et je ne fus pas déçu, après 10 minutes de piscine et des gros plans fabuleux sur les seins et les fesses des deux filles, j’eu droit à ma copine en train de se changer (Quentin planqué dans le placard) et Charline sous la douche (Quentin filmant par la fenêtre de la salle de bain).

Cette dernière scène me fit bander comme un taureau, je voyais l’eau ruisseler sur les gros nichons de Charline, je la voyais se frotter les tétons, la chatte. N’y tenant plus je dis a Quentin dont le sexe avait repris de la vigueur : « vas y ne te gène pas pour moi, branle toi, moi je vais faire pareil si ça t’ennuie pas Charline est trop excitante » il me regarda avec un sourire complice et recommença sa besogne, je me déshabillai et l’imitait, m’imaginant en train de la sodomiser dans la douche. J’entendais Quentin murmurer : « allez suce moi soeurette! ». Ça m’excitait encore plus. Une fois notre affaire terminée je lui dis « bon je ne t’oublie pas tu me dois obéissance si tu veux que je garde ça pour moi », il perdit le sourire et j’ajoutai : « ne t’inquiète pas je pense que ça va te plaire ... Mais dis moi tu fais ça souvent ? ». Je le vois hésiter à me répondre et je lui dis « vas y lâche toi, ça m’excite assez a vrai dire ! ». Il me répondis « ben oui, elles m’excitent à mort toutes les deux alors je me branle sur nos photos de famille, sur nos films de vacances... je m’arrange des fois pour dormir avec elles quand je ne les ai pas vues depuis longtemps, et dans la nuit j’effleure leurs seins, leurs fesses, je me branle comme un fou ». Tout ça m’excitait beaucoup en fait et je décidai de ne pas en rester là.

Dans les jours qui suivirent j’échangeais des regards complices avec Quentin lorsque nous étions tous les quatre au bord de la piscine. Le lundi soir suivant je vins voir Quentin dans sa chambre : « ça te plairait de me voir en train de baiser Flo ? », il resta interdit quelques secondes « ben ouais carrément mais elle voudra jamais. », « ne t’inquiète pas et apporte ton caméscope, sois à l’entrée du chalet vers 23h ». Ce qu’il fit, lorsqu’il arriva devant la porte flo et moi étions déjà nus, je lui avais bandé les yeux comme elle aime et avais mis la musique assez forte pour couvrir les bruits que pourraient faire quentin. Je le fis discrètement entrer, il étai tout excité de voir sa soeur ainsi offerte. Elle était à quatre pattes sur le lit, me tendant son joli petit cul, je lui fis signe de commencer à filmer, ce qu’il fit immédiatement pensant déjà j’en étais sur aux branlettes à venir devant ce film.

J’étais en train de la ramoner sèchement par derrière, lançant de temps à autres des clins d’oeil a Quentin lorsque j’eus une idée encore plus géniale. Sous prétexte de refermer la fenêtre je me retirais et vins dire ces mots a l’oreille de Quentin : « je vois bien que tu bandes comme un taureau, pose le caméscope sur un meuble pour que ce soit cadré et approche toi pour te taper une branlette mon vieux. » il hésita puis s’exécuta. Je retournai florence, lui mis ses jambes sur mes épaules et repris de la culbuter, son frère se branlais comme un fou au dessus de son visage et la belle n’en savais rien, comme à son habitude elle ne disais mot, se contentant de haleter, je la défonçais littéralement, excité de voir le spectacle de ses petits seins valdinguant à quelques dizaines de centimètres du sexe de son frère. Voyant que Quentin allait éjaculer je lui glissais a l’oreille, « attends j’arrive, on va gicler sur ses seins », je me retirais, me branlais rapidement et nous parvinrent à gicler en même temps sur ses jolis petits seins, Quentin était aux anges. « C’étais pas mal mon ange » me dit florence « ...tu y es allé comme une bête aujourd’hui, j’ai bien aimé que tu éjacule sur mes seins ». Ah oui ? Me dis je intérieurement, t’es une petite cochonne en fait ! Quentin prit vite ses affaires et partis aussi sec avant que flo ne retire son bandeau. Une soirée sympa mais je ne comptais pas en rester là. Le meilleur était à venir.

Le lendemain au hasard d’une promenade dans le jardin je découvrais Charline en train de fumer un bon gros pétard des écoles derrière un bosquet, elle s’empressa de le jeter en me voyant « oh non, ne le dis surtout pas à mes parents ou même à ma soeur, ils me tueraient, ils blaguent pas avec ça». Je lui répondis « ok mais il va falloir me renvoyer l’ascenseur Charline », elle me fit oui de la tête, visiblement inquiète. Je passais mon chemin, lui renvoyant un sourire malicieux et complice, mon plan se précisait. Le soir même, je vins la voir dans sa chambre, je frappais : « entrez », je rentre et la découvre allongée sur le ventre, les pieds en l’air, elle portais un petit short en jean avec des franges, très court, qui moulait bien son petit cul, elle faisais un 38 en pantalon, comme sa soeur, et j’adorais leurs fesses. En haut un débardeur rouge très décolleté comme j’avais pu en voir au dîner.

Ses boucles rousses couraient sur son dos, elle se retourna vers moi, découvrant ses superbes yeux bleus et ses jolies petites taches de rousseur sur le nez. « Qu’est ce que tu veux Fabien », je m’approchais, m’asseyais sur le lit. « Je ne dirais rien pour le pétard si tu me fais un strip-tease », elle rit de bon coeur croyant a une blague puis voyant que je ne plaisantais pas elle me dit en colère « ça va pas non, t’es le copain de ma soeur, tu délires », elle s’était assise sur le lit, mes yeux étaient plongés dans son décolleté. « fais-le sinon tu sais que je n’hésiterai pas à te dénoncer », « jamais de la vie ! », « comme tu veux ma belle », je commençais à quitter la pièce mais elle se ravisa « bon ok, t’es vraiment un salaud ». Très honnêtement je ne m’attendais pas à ce qu’elle cède aussi vite, finalement peut être étais ce aussi une coquine. Elle se leva et se mit devant le lit elle brancha la musique sans que je le lui demande et se mit a onduler, je découvrais Charline en cochonne et ça me plaisait. Elle enleva son short laissant découvrir un superbe string rouge, puis son débardeur laissant voire un soutien gorge en dentelle rouge également. Je bandais comme un fou lorsqu’elle enleva ses sous-vêtements, jouant avec ses cheveux, passant la main sur ses seins. Je ne savais que dire tellement je bavais devant ses seins si énormes et si appétissants. Mais Charline était une vraie coquine, elle s’approcha en me disant : « ma soeur m’a dis que tu avais une bite énorme je veux la voir », aussitôt elle fouilla sous mon short et en sortit ma trique bien tendue. Je lui dis « suce moi Charline », elle me lança un véritable regard de film porno et me dis « mais c’est ce que j’allais faire mon fab, elle me plais cette bite !», putain quelle chienne me disais-je intérieurement, elle est plus dévergondée que sa soeur. Et elle engloutis mon gland et une belle partie de mes 21cm, la gourmande, elle savait y faire, je voyais ses qui se balançais pendant qu’elle me gobais, j’en profitais pour les caresser avec la main, ses cheveux dansaient sur mon ventre. Elle me suça si bien, jouant avec mon frein, mon gland, que j’éjaculais au bout de quelques minutes. Et je vous le donne en mille : elle a tout avalé !!!!!!!

« On s’arrête là me dit elle en se rhabillant, ça me fait chier pour ma soeur, même si j’aurais bien voulu savoir ce que ça fait de t’avoir en moi, mmmmmmm » finit elle en se léchant la lèvre. Ma parole elle me cherche ! Malgré tout elle me mit dehors mais j’étais comblé il me restais cependant un fantasme à assouvir que vous avez déjà deviné je parie. Et bien ce fut encore mieux que cela, et le lendemain en plus.

Le lendemain donc, vers midi, nous étions tous les quatre au bord de la piscine lorsque je proposais de prendre un petit apéro, les filles ne dirent pas non ainsi que Quentin, nous passions donc au salon. Nous nous servirent 3 ou 4 verres de porto après quoi mes 3 ôtent commencèrent à être un peu gais. C’est la que je commençais mon stratagème : « dites moi les filles vous vous étés déjà embrassé », flo me répondit en riant « il y a quelques années lorsqu’on s’entraînai pour être fortiches avec les garçons mais ça fait longtemps maintenant », elles m’excitaient toutes les deux dans leurs bikinis avec des ficelles sur les cotés pour attacher, on a envie de tirer dessus, je devais voir ça « et bien refaites le pour moi, allez... », elle se regardèrent et éclatèrent de rire « ça va pas non, surtout pas devant Quentin ça pourrait le choquer le pauvre » dit Charline « il a l’habitude de nous voir nues mais pas en train de nous rouler des pelles ». Quentin réagit alors « oh vous savez j’en ai vues d’autres, j’ai déjà vu des films de cul s’il y a que ça qui vous inquiète », « ah bon tiens tiens » dis Flo, « des petits films en douce, » elle regarda sa soeur et l’alcool aidant : « bon allez Charline, juste un petit pour se souvenir du bon vieux temps ». Et elles s’embrassèrent sous nos yeux ravis. Je voyais leur poitrine se frotter l’une contre l’autre à travers leurs bikinis. Quentin avait du mal dans son slip de bain à cacher son érection naissante, et moi encore plus de mal à masquer mes 21cm dans mon short de bain, leur baiser dura bien 6 ou 7 secondes, on dirait qu’elles aimaient ça. Lorsque Charline ouvrit les yeux et me regarda elle dit à sa soeur « on dirait qu’il y en a un que ça ne laisse pas indifférent », flo regarda mon short « ben ça va pas non, tiens toi un peu ». Mais je leur dit alors « vous savez je suis pas le seul. Elles se retournèrent vers Quentin très embarrassé dont le sexe dépassait de son maillot de bain. Flo : « Mais tu débloques toi, on est tes soeurs quand même, tu vas pas me dire qu’on te fais bander ». Il étais écarlate et se défendit comme il put « mais bien sur que non c‘est l’alcool et la chaleur ! ». Elles parurent accepter cette excuse mais j’appuyais alors sur la touche lecture du magnéto. Tout le monde put alors découvrir la scène où Quentin se branle allègrement à quelques centimètres de la bouche de sa soeur pendant que je l’enfile. Les trois restèrent sans voix quelques secondes avant que Quentin n’explose : « mais t’es complètement con, pauvre type va », donne moi ça dit il en parlant de la télécommande. Les filles étaient outrées elles ne savaient plus où se mettre. « Quentin tu t’es vraiment branlé en nous regardant faire l’amour ? ».

Il s’arrêta pour répondre à sa soeur un timide « oui ». Flo étais un peu en état de choc mais Charline, cette cochonne, paraissait amusée. Je lui dis « si ça t’amuse tant Charline, va assouvir son fantasme toi qui suce si bien, sinon tu sais ce que je sais ». Charline me regarda mi désemparée mi excitée. Elle me dit « ok, t’es vraiment trop fort toi ». Elle s’avance vers son frère, à genoux, Quentin était debout, elle baisse son slip de bain et commence à le branler, ce dernier ne disait plus rien il fermait les yeux. Flo ne savait plus quoi dire, elle bredouillait « mais ça va pas, arrêtez tout de suite, vous étés frères et soeur ». Je m’approche d’elle commence à lui enlever son haut de maillot et à malaxer ses seins. « Arrête toi t’es aussi débile qu’eux ou quoi » je répondis du tac au tac « laisse toi faire sinon je fais voir cette cassette à tes parents ». Elle me regarde sans broncher et je comprend alors que toute cette scène l’excite à mort, aussi cochonne que sa soeur. Tout s’est ensuite passé très vite.

Je m’assoie sur le canapé et lui dis sèchement « suce moi florence ». Elle s’exécute jetant de temps en temps un regard à sa soeur qui fais la même chose a Quentin à quelques mètres. Trop excités de ce spectacle nous jouissons tous les deux très rapidement à quelques secondes d’intervalle. Je relève alors flo, l’amène vers sa soeur et leur dis « déshabillez vous l’une l’autre et léchez vous les seins ». A ma grande surprise elles le firent sans broncher, je sus alors que j’en ferais ce que je voulais, elles étaient trop excitées. Mon fantasme était devant mes yeux Florence ma copine adorée léchait les gros nichons de sa soeur et sans que je demande rien elle lui colla un doigt dans la chatte. Charline rejette sa tête en arrière et gémis au premier doigt « mmmmmmm, vas y Florence fais moi jouir » en mettant un doigt dans la bouche de flo qu’elle suce allégrement.

Je vois Quentin reprendre de la vigueur en voyant ça et il commence à se branler comme un dingue, ma bite est bien revenue aussi et j’en fais autant. « Ca te plait frero » dis Charline avec des yeux d’allumeuse a Quentin tout en mettant de petites claques sur les fesses de sa soeur.

Tout ça est génial, je n’ai jamais été aussi excité mais il est temps de s’amuser vraiment. Je dis à Quentin « bon pour la suite on change de partenaire ». Flo et Quentin me regardent incrédules. « Quoi tu veux que je me fasse ta copine fab ? », « tout juste ». J’agrippais alors Charline par le bras et l’amena contre la cheminée, je commencais à la prendre par derrière, elle les mains collées au mur, moi les mains triturant ses seins que j’avais si souvent rêvé. Et je lance a Quentin : « impose toi mon gars ». Il n’osais pas mais ma soeur prise dans son élan érotique s’allongea sur le canapé écarta ses cuisses et fit signe a Quentin de venir : « viens mon petit frère adoré ». Il n’attendit pas qu’elle le dise un seconde fois et s’approcha d’elle pour l‘empaler, elle sortit un « oh oui » lorsqu’il la pénétra. Il faisait des va et vient violents. Il avait tellement révé de cette situation. Et la pétasse gémissait bien. Pendant ce temps je me laissais aller, j’attrapais Charline par les cheveux et la défonçais plus fort. Elle aimais ça « mmmmm, j’aime ta grosse queue bien dure Fabien, déchire moi la chatte », j’étais étonné de ces paroles mais encore plus excité, je voulais entendre flo dire ça. « je veux que tu crie aussi flo, je veux t’entendre sale truie ». Je me lachais complètement je ne l’avais jamais insulté mais j’adorais ça. Elle commencais « oh oui j’aime ça Quentin ». Moi : « insulte la Quentin », il hésita puis : «alors tu aimes ça petite chienne », elle ne parut pas étonnée et répondis « ouiiiiiii j’adore ça Quentin, prends moi comme une salope ». Ces mots me mirent en excitation totale, je ramenais Charline sur le tapis, la fit mettre a quatre pattes devant moi demandais à Quentin d’en faire autant avec flo de sorte qu’elles soient face à face et puisse s’embrasser. Maintenant on va défoncer vos petits trous du cul mesdemoiselles. Elles ne répondirent pas et s’embrassèrent, elles n’attendaient que ça les chiennasses. Je rentrais violemment dans le cul de Charline qui poussa un râle de plaisir, Quentin en fit autant de son coté. C’était le bouquet final, j’assenais Charline de coups de boutoir. Quentin en faisait autant et mettait aussi de grandes claques sur les fesses de flo. J’adorais voir ça. Et flo criait « je suis ton esclave petit frère, met moi ça bien profond ».

Je voyais les gros seins de Charline qui ballottait de plus en plus fort au fur et à mesure que mes coups étaient puissants. Je mettais aussi de grandes gifles sur ses fesses. Et je me mis a crier « dites moi que vous étés mes putes ! ». Elles répondirent en coeur « ON EST TES PUTES FABIEN », et flo ajouta « tes petites putes bien dévouées, je suis une sale pute qui aimes se prendre la queue de son frêre ».

Ces mots furent suivis par son orgasme, un orgasme long et intense dans un râle de plaisir sonore que jamais je ne lui avait entendu. Quelques instants plus tard ce fut au tour de Charline de jouir : « oh ouiiiiiiiiiiiii » cria t’elle en aggrippant mes fesses comme une folle. Comme nous allions jouir aussi nous nous retirions et je dis « allez les filles, faites voir vos petites bouches ». Elles se retournèrent vers nous, à 4 pattes. Nous nous branlions comme des fous et j’entendais Charline dire « vas y fabien donne moi tout ton foutre. Verse tout sur mon visage de pute ». Juste après ces mots j’éjaculais à mon tour dans de grandes saccades que j‘envoyais directement sur ses joues, ses yeux, son front. Quentin fit de même et elles se sont alors mis à tout nettoyer avec leurs langues avides.

Voilà comment mes vacances ont commencé. Mais ce n’était pas fini car j’apprenais peu de jours suivants que Quentin avait une copine depuis quelques temps, mais ceci est une autre histoire.

►► DÉCOUVREZ-NOUS SUR SELFIEDEFOLIE

Commentaires

L'accès à ce site est interdit aux mineurs

(RS 311.0 article 197 du code pénal)
Avertissement

Online porn video at mobile phone


grosse salope italienneannonce rencontre sexephoto cul jeunesalope bikinicam to cam avec fillele cul parfaitbaisee dans sa cuisineil sodomise sa belle merese faire brouter le minouvideo amteur sexerencontre sexe landesvidéos sexygros seins a la plagevideo armateurchippendale sucevoissa pornoelle na pas de culotte sous sa jupefemme black sous la douchestring petit culwebcam sexeelle se fait baiser sauvagementsite de video de culblog plan culbaise sur le balconwebcam amateur gratuitla voisine est une cochonneamatrice chatroulettesextape echangistesexe video gratuit amateurvos stars nuesvideo amateur de xstars sans slipcochonne chatroulettefellation plageelle lui demonte le culamateur photo nuerencontre pour le sexemaman baise papacamera cache amateurimages droles insolites femmesexhib video comstar nue francemaman se branlesexy photo amateurune tres bonne suceuseamateur porno videochat voissamaman se godeje montre mes fesses comamatrice picsvideo porno amateur echangistesalope du villagesexe mareurcam to cam avec filleplan baise amateurbaise en bateaublog voissa videowebcam de femmeblog amatricevideo sexe amateur webcamappel visio coquinphoto de cul marranteporno francais 2014il la baise en levretteelle suce en stringtournante culsexe tape alexandra lamyfemme cherche gang bangindecente voisinevirginie libertinevideo porno amateur echangiste